BRAKROCK ECOFEST 2017

BRAKROCK ECOFEST 2017

05 août 2017 / Duffel, Belgique

Texte et photos : Sylvain STRICANNE / Vidéos : Silvère VASSELIN

Rendez-vous incontournable du milieu d’été pour les fans de punkrock et hardcore, le BRAKROCK confirme qu’il est incontournable.D’années en années, ce festival ne cesse d’emballer avec sa programmation aux petits oignons. Rappelons le prix modique de 39€ pour 18 groupes de haut-vol. Pourquoi se priver ?

Pour l’équipe Illico ! Tout commence vers 13h avec la popunk catchy des Israéliens de NOT ON TOUR. La chanteuse Sima est toujours aussi dynamique, elle enchaîne les chansons avec humour car la pluie est présente. Elle félicite le nombreux public motivé et se gausse de chanter « Different Kind Of Weather » sous un déluge.

C’est autour de NOTHINGTON de jouer sur la plus petite scène. Les fans de chanteurs à voix cassée du type Red City Radio ne sont pas déçus. Les riffs sont efficace, il n’y a pas vraiment d’émulation avec le public. Heureusement que le groupe joue une majorité de titres de son dernier album pour faire passer ce manque d’échange. Nous avions hâte d’entendre USELESS ID. Très discret sur le label Fat Wreck, le groupe est revenu en force avec ce brûlot d’album qu’est  « State Is Burning ». L’album est une bombe et il sera joué quasiment intégralement pour notre plus grand bonheur. Le groupe se révèle aussi bon scéniquement que vocalement. On en redemande.

Autre groupe pas assez connu : GET DEAD, qui lui aussi vient faire la promotion de leur dernier album. On connaît l’efficacité des mélodies punkrock associées à des sonorités folk du combo, mais par contre, on ne connaissait pas leur leader aussi déchaîné. Sam King peut paraître fou, sorti d’un hôpital psychiatrique. Mais c’est bien un rôle qu’il se donne pour mieux transmettre ses paroles. Nous voilà rassuré.

L’heure de la pause est venue, on écoute de loin le retour de DOA et nous passons rapidement voir PEARS car rien que pour le déchaînement du leader sur scène, cela vaut le détour.

Ils étaient venus pour leur reformation au festival Groezrock, emballés par l’engouement autour d’eux, ils avaient annoncé leur venue au Brakrock. Les Hollandais de UNDECLINABLE AMBUSCADE font plaisir aux quadragénaires qui les ont connus dans les années 90. On mange du stage-diving de quadra à tout va. Le groupe est vraiment là pour se faire plaisir puisque les 3 guitaristes qui ont joué successivement dans le combo sont là pour jouer ensemble. 2 hymnes plus tard : « Snowboard » et « African Song » (ça rappellera des choses à Mat Bastard et le groupe Carving). Nous allons boire une bière écolo.

Puis pour changer légèrement de style, nous allons écouter le punk-celtic de THE REAL MCKENZIES. Paul le chanteur est toujours à fonds dans son rôle de patriarche du groupe. 2 nouveaux membres sont là. Le groupe est toujours aussi bon et efficace. La cornemuse punk d’Aspi est toujours au point. Il nous fait bien rire avec ses grimaces. Changement de genre et retour aux basiques, aux essentiels de la popunk style college-band avec les truculents Canadiens CHIXDIGGIT ! Un show complètement improvisé où le public choisit en direct les titres.

Aussi sur le retour pour le fun avec aussi un changement quasi complet de line-up : NO FUN AT ALL nous joue un concert toujours aussi carré et prenant en s’essayant à jouer des titres un peu plus obscurs. Nous faisons l’impasse sur le punk mâtiné de metal des 88 FINGERS LOUIE pour nous réserver pour ce beau final avec GOOD RIDDANCE, TEENAGE BOTTLEROCKET et les papy de FACE TO FACE.

Un trio gagnant où l’on retrouve bien le professionnalisme des Américains. GOOD RIDDANCE nous joue des titres hardcorepunk moins connus, TEENAGE BOTTLEROCKET toujours au top mais avec la larme à l’œil avec une pensée pour le frère du batteur décédé et enfin FACE TO FACE qui nous montre qui sont les chefs de fil du punkrock Californien.

Brakrock fini, on spécule directement sur les prochains groupes : on retrouvera l’écurie Fat Wreck pour sur…..Nous avons hâte de savoir.

 

Vidéos par Silvère Vasselin:
50mn en exclu du concert de Face To face

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *