«L’Interview De» GRACE MEER

« L’Interview De » GRACE MEER

Par Romain RICHEZ

GRACE MEER pourrait très bien, et magnifiquement, illustrer la bande-son du prochain James Bond. GRACE MEER pourrait d’ailleurs très bien aussi, et tout aussi magnifiquement, consacrer la création musicale française à l’étranger. Enfin GRACE MEER, pourrait également très bien, et toujours magnifiquement, faire voyager par ses sons, sa voix et son univers. Pas la peine d’en ajouter plus, GRACE MEER est une de ces artistes magnifiques que le mot « talent » illustre au mieux. Alors quand ce mot est couplé avec d’autres comme « arts », « musique » ou même « beauté » et « charme », le tour est joué et tant l’œil que l’oreille sont conquis par ce phénomène. C’est donc en tout simplicité que GRACE MEER s’est confié à ILLICO! sur son œuvre aussi accomplie soit -elle. Entretien avec une artiste accomplie, unique et très sympathique !

Bonjour Grace, comment vas-tu ? Tout d’abord pour la traditionnelle première question, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Bonjour Romain, je vais très bien, je te remercie ! Pour me présenter, je suis une nouvelle artiste d’origine Franco-Italienne. Je suis auteure, compositrice, interprète et totalement autodidacte. Passionnée par les arts, j’aime tout ce qui a attrait à la créativité et culture. Mon premier single « Your King » et son clip avant-gardiste sont sortis fin avril. J’ai récemment dévoilé mon premier EP éponyme, un EP électro-rock aux influences cinématographiques que j’ai totalement dirigé et produit.

Pour introduire quelque peu nos propos, te décrirais-tu comme une artiste accomplie ou une éternelle rêveuse à l’esprit très productif ?

Tu as déjà les deux réponses contenues dans cette superbe question ! Je suis effectivement une éternelle rêveuse en quête d’absolu artistique. À ce propos, je me plais à dire que je suis une rêveuse qui se réalise afin d’être une artiste pleinement accomplie. J’aime conceptualiser, bâtir, structurer mes idées afin de donner forme et vie à ma créativité, et ce dans tous les domaines artistiques.

Pour en revenir à l’essentiel, qu’est-ce que le projet GRACE MEER ?

Ce projet est tout d’abord le projet d’une vie. C’est un projet mûrement pensé, réfléchi, conceptualisé, et ce, bien avant sa création. Il est le fruit de ma vision artistique, une création à 360° faisant intervenir différents domaines artistiques afin de construire, édifier un univers immersif, imaginaire dans lequel chaque axe créatif est développé. Il est l’expression totale de ma sensibilité artistique, fruit d’un cheminement intellectuel, de ma créativité, ainsi que de mes différentes références culturelles.

Le moins que l’on puisse dire est que GRACE MEER travaille autant la musique que l’image et ce dans les moindres détails. En tant qu’artiste, comment décrirais-tu ton univers et ta musique ?

Effectivement, certains disent que je suis très perfectionniste, exigeante, jusqu’au-boutiste dans tout ce que j’entreprends etc. J’accorde énormément d’importance à chaque processus créatif, chaque étape de la production artistique. On dit que « le diable se cache dans les détails ». Ainsi tout est pensé, rien n’est laissé au hasard, tout fait sens. Pour définir mon univers, il serait une intime imbrication entre le monde de la musique, de l’écriture, du travail graphique et de l’image sous toutes ses formes. C’est un univers connecté aux frontières du réel, du fantastique. Un monde profond à la symbolique forte, hors du temps où tout ne serait que « luxe, faux-calme et volupté ». S’agissant de la musique, je la qualifierais d’iconoclaste, de profonde et puissante. Elle est connectée à mes émotions, elle est l’écrin de l’histoire contée. Je conçois chacune de mes chansons comme un monde en soi, un monde à part, où chaque son est ciselé, chaque parole pensée afin de créer un univers qui fait sens.

Quels sont les thèmes abordés à travers cet univers justement ?

Plusieurs thématiques sont abordées dont la dualité en soi et la mise en abime de nos parts d’ombre et de lumière, le contraste entre nos forces et fragilités, leur acceptation. D’autre part, la notion de parcours initiatique et de cheminement intérieur est un thème qui m’est cher. La notion de temps qui en découle nous permet de traverser nos peurs intérieures, nos doutes et failles. Quant à la symbolique de la résilience, elle est l’axe fondateur de mon propos, cette force morale qui nous fait transformer le plomb en or afin de devenir pleinement acteur de notre existence. Ce processus de transformation en soi, nous mène indubitablement au sentiment profond de notre force.

L’univers de GRACE MEER est-il également un refuge pour toi ou simplement l’expression totale de ta création ?

A vrai dire, les deux ! J’ai besoin d’être en connexion avec moi-même, avec mon intériorité, mes ressentis et sensations, une sorte de refuge intérieur duquel je puise toutes mes forces. Cette énergie, cet alignement, je le transmets à mon projet, dans lequel je peux m’exprimer totalement et ce, dans tous les domaines artistiques: l’écriture, la composition, la conceptualisation de mon univers ainsi que tous les aspects graphiques et scénographiques que je tends à développer. C’est pour moi un épanouissement total et une joie incommensurable que de pouvoir pleinement trouver ma place et mon expression dans la vie.

Le clip de « Your King » est très travaillé, félicitations ! Peux-tu nous nous éclairer d’avantage sur la vision artistique et la visée que tu as voulu lui donner ?

Tout d’abord, merci à toi pour ce retour ! Effectivement le clip est très travaillé, dans le détail même. Concernant l’approche globale de « Your King », je souhaitais créer un univers fort et avant-gardiste afin de donner une représentation nouvelle et graphiquement aboutie. Un univers global musical et visuel très personnel. Ainsi j’ai transposé la thématique de dualité de la chanson « Your King » à travers le mythe de l’androgyne de Platon qui met en relief les thématiques de la symbiose originelle, de la séparation, ainsi que de la recherche effrénée d’une complétude. Par conséquent, le clip synthétise de manière imagée cette origine de l’amour, sa perpétuelle quête afin de se sentir vivant, comblé, en paix.

Dans le même genre d’idée, quel(s) message(s) se cachent derrière « Your King » aussi bien visuellement, que musicalement et symboliquement ?

« Your King » contient effectivement un Codex ! (Rires) À ce propos, il y a un sens caché dans la plupart de mes chansons, un sens suggéré afin de subtilement mettre en relief un sens plus profond. Concernant « Your King », il y a plusieurs degrés d’interprétation selon le prisme émotionnel de chacun. Sans vouloir tout dévoiler, en filigrane, je dirais que « Your King » comprend une dimension sensuelle reliée à nos instincts de base, ainsi qu’une dimension symbolique et psychologique liée aux principes de pulsion de vie et de mort qui sont l’Eros et le Thanatos. Enfin la chanson et son clip possèdent une dimension plus spirituelle, une mystique, une connexion à la nature mère et au principe de « féminin sacré ». En somme une notion de trinité pas vraiment sainte. (Rires) Pour le reste, je laisse la liberté à chacun de faire sa propre interprétation et dieu sait qu’elles sont multiples.

Peux-tu nous en dire plus s’agissant de la conception, et de la réalisation, ainsi que la production de « Your King » ? Mais également s’agissant de l’équipe de réalisation, des danseurs auxquels tu as fait appel ?

Concernant la conception de « Your King », j’avais au préalable rédigé un scénario basé sur le mythe de l’androgyne de Platon, j’avais clairement établi la thématique du clip et sa direction. Pour ce premier clip autoproduit, je souhaitais être entourée d’une équipe forte, investie, afin de créer un court-métrage puissant et avant-gardiste qui porterait à merveille un projet ambitieux et novateur. Aussi, la vie m’a amenée à faire la rencontre de Clément Legrand (réalisateur et graphiste) et Damien Laturaze (plasticien-styliste, perruquier et maquilleur), tous deux récompensés par Lady Gaga en 2010. Ce fut un véritable coup de cœur artistique : nos univers et références culturelles se rencontraient parfaitement. Par la suite, je leur ai laissé entièrement carte blanche. Tout le décor du clip a été recréé graphiquement et un énorme travail de fond et de forme a été accompli lors du tournage et en postproduction. Ce clip fut un véritable travail d’équipe et une osmose entre tous. J’ai eu l’immense bonheur d’avoir autour de moi des personnes incroyables dont : Claudius Pan comédien et danseur, un artiste complet à l’univers profond et connecté pour lequel j’ai eu un vrai coup de cœur artistique, Rudy Coia, un athlète dont j’apprécie grandement le travail et les valeurs, Lucie Pfeiffer’ova au maquillage, Clément Faure comme chef opérateur et Laurence Alibert. En conclusion, le travail généré a été très important et j’ai le profond sentiment que nous avons réalisé tous ensemble quelque-chose d’extraordinaire.

D’après ce que j’ai pu en voir, notamment dans les commentaires sous la vidéo, les retours sont très positifs autour de ce premier clip et certains en veulent davantage. Ces retours, qu’ils soient positifs ou négatifs, ont-ils un impact sur GRACE MEER et son futur, sur l’évolution de sa musique, de son image ou de son univers ?

Je suis heureuse que « Your King » ait généré des retours aussi positifs, c’est prometteur car l’identité artistique est très marquée. J’accueille toutes critiques, cependant quelque soit la tendance, elle n’influe en rien sur ma vision et sur mon intention artistique. J’ai une idée bien précise de ce que je tends à développer et de quelle manière je souhaite enrichir le projet. Vouloir s’adapter aux volontés de chacun, c’est perdre indubitablement de son identité afin de plaire au plus grand nombre. J’ai fait des choix tranchés que j’assume pleinement, avec une identité propre et identifiable, ce qui constitue l’essence même de mon univers. Je n’ai pas peur de prendre des risques artistiques, je reste fidèle à ce qui me guide, me transporte, dans le but d’être le plus intègre possible dans ce que je produis et transmets.

D’ailleurs, certains voient très bien « Your King » comme bande-son du prochain James Bond…

C’est extrêmement flatteur, j’en suis honorée ! Je pense que c’est le rêve absolu d’un bon nombre d’artistes. Aussi je souhaiterais rebondir sur cette remarque, en effet l’aspect cinématographique était une constituante importante du projet quant à ses possibilités en termes de travail graphique. Ainsi, j’ai fait le choix de travailler avec Jean-Philippe Martinez, un talentueux arrangeur musical et compositeur de musique de films. C’est un parti pris logique puisque je suis une passionnée de 7ème art: David Lynch, Won Kar Waï, Chris Marker sont des artistes qui m’inspirent énormément. J’ai donc voulu transmettre à mon projet une dimension cinématographique, épique, grandiloquente, afin de constituer un univers à part entière. Par ailleurs ce qui est assez drôle et tout aussi flatteur, c’est que cette remarque quant à James Bond m’est souvent faite avec « Farewell », une des chansons présente sur l’EP à venir. Aussi j’espère que « Farewell » sera une agréable surprise pour les auditeurs.

Pour rebondir sur « Farewell », GRACE MEER réserve donc pas mal de chose à l’avenir, non ?

En effet ! « Farewell » est extrait de l’EP éponyme, Your King, dont je te parlais précédemment. Nous allons aussi présenter « Your King » et son clip à l’étranger et faire la promotion de l’EP. Je suis déjà en train d’établir le scénario de mon deuxième clip, en effet j’ai une représentation très précise de la direction artistique que j’aimerais développer. J’aimerais amener un second court-métrage vers un graphisme encore plus poussé, ce serait un leitmotiv et un enjeu de taille. Pour l’avenir, ma volonté serait de développer mon univers avec l’élaboration d’un album, ainsi que conceptualiser une scénographie novatrice. En effet, le visuel scénique doit être en parfaite osmose avec la forte identité graphique du projet. Je construis toujours les choses avec grande minutie, étape par étape, et ce dans la durée afin de donner toute l’assise et la profondeur nécessaire à ma création.

Pour amorcer doucement la fin de ces questions-réponses, venons-en à la question « gros melon » du jour. Selon toi pour quelles raisons GRACE MEER va cartonner et est déjà un succès ?

Je dois avouer que j’ai un énorme secret quant à ma triomphale réussite: j’ai une grand-mère Italienne, et effectivement ce n’est pas rien ! Elle prie tous les soirs la Madone pour mon succès, et selon elle, elle l’écoute ! Par conséquent avec cet atout de taille, je suis indéniablement bénie ! (Rires) Plus sérieusement, le projet est déjà pour moi un succès en soi. En effet, je suis totalement autodidacte, j’évolue hors du milieu musical, «Your King » est mon premier clip mais également mon premier EP. J’ai totalement produit, pensé et dirigé seule mon projet en ne partant de rien et en ne me fiant qu’à ma profonde intuition, à mon travail acharné et ma détermination sans faille. Ainsi j’ai réalisé ma volonté de toujours en étant en parfaite adéquation avec ce que je suis, sans faux semblant. Le résultat est quant à lui au-delà de mes espérances, cependant rien ne fut simple, j’ai grandi avec et à travers ce projet et c’est la plus belle des concrétisations qui soit. Aussi quand Tracks d’Arte, qui est une référence musicale majeure, adoube mon tout premier clip, et lorsque Luc Besson répond à un message en me signifiant qu’il a apprécié mon travail, alors ces différents éléments constituent pour moi la plus belle des gratifications, j’en suis pleinement heureuse. Ce sont des jolies récompenses de la vie, des petits riens pour certains qui forment des grands tout pour moi.

Voilà, c’est officiellement la fin de notre interview, un dernier mot pour la fin ?

Ce n’est que le début de cette belle aventure…  En tout cas, merci à toi Romain pour cette interview !

« Aventure », est quelle belle aventure qu’est celle de GRACE MEER ! Cela fait tant plaisir de voir quelqu’un d’aussi passionné par son art et la création en général. GRACE MEER va assurément faire parler d’elle avec Your King et je ne peux qu’inciter les quelques paires d’yeux qui se seront aventurés à ce stade de l’interview à aller écouter cette Musique avec un grand M qu’est GRACE MEER. Et je peux ajouter avec certitude que personne n’a jamais aussi bien parlé, autant posé de jolis mots intellectuels et briller dans « L’Interview De » que GRACE MEER. Phénomène et génie, quand tu nous tiens…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *