LES MOTIVÉS «On est TOUS chez nous !»

LES MOTIVÉS « On est tous chez nous ! »

Festival Les Enchanteurs à Billy-Montigny

Par Guillaume A (photos PIDZ)

Motivés © Pidz

 « Ils nous ont piqué notre slogan «On est chez nous … alors on a rajouté «On est tous chez nous !» » : Mouss Amokrane. Retour sur le concert DES MOTIVÉS à la salle Delfosse de Billy Montigny lors de la 18ème édition du festival de chanson itinérant – Les Enchanteurs organisé par Droit de Cité.

Période utile pour une petite piqûre de rappel antifasciste, surtout à 4 km d’Hénin Beaumont… Ça commence par Mouss Amokrane, en toute simplicité, au milieu du public, venu expliquer l’histoire des Motivés, échanger, discuter avec qui le souhaite… raconter sa venue pour la première fois dans la région en 1990 dans le cadre de l’opération « nos quartiers d’été »… parler de la campagne municipale des Motivé-e-s en 2001 à Toulouse (14%, 32 000 voix obtenues, quand même !)… La soirée s’annonce simple et conviviale. Le public, à l’image des musiciens, est divers, souriant, venu partager un bon moment ensemble…

Début du concert et dès le premier morceau, tout le public chante… Énorme ! Le répertoire est connu, d’accord, mais LES MOTIVÉS y apportent cet accent toulousain ensoleillé et une énergie toujours aussi fédératrice. Alors on a chanté, “Bella Tchao”, “Hasta Siempre”, “El Paso Del Ebro”, “Bandiera Rosa”… On a apprécié la reprise du “Police & Thieves” (Junior Murvin)… on a dansé sur “Oulalaradim”, sur “Y A Pas D’arrangements !”… une farandole s’est forcément formée sur leur version du “Chant Des Partisans, Motivés” ! Les frères Amokrane et leurs musiciens ont décidément cette faculté de soulever une salle en demi mesure. Chaque morceau est introduit, expliqué, revendiqué à coup de « Motivés contre le fascisme et l’intégrisme où qu’ils se trouvent », « Dédicace à ceux qui luttent contre l’extrême droite », « L’identité c’est forcément le mouvement… Ce n’est pas figé ! », « Pour arracher le fascisme, il faut tirer chacun son tour ! »…

Militants, engagés, revendicatifs, LES MOTIVÉS ont parlé de la Palestine, du massacre de Sabra et Chatila, rendu hommage au musicien Matoub Louness, aux hommes politiques Mehdi Ben Barka et Thomas Sankara… Mais « la haine, la peur, le rejet n’auront pas raison ! ». Le public a chanté, dansé, levé le poing… Alors forcément Mouss & Hakim ont terminé le concert comme il a commencé, au milieu du public, pour entonner ensemble et à capela le magnifique “L’Estaca”, chanson catalane antifranquiste et symbole de lutte pour la liberté. Frisson garanti pour la reprise finale d’Idir “Awah”.

« Jolie !!! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *