BEYOND CHRONICLES: “Human Nation” par Romain Richez

BEYOND CHRONICLES:”Human Nation”

Genre : Melodic Death Metal

Par Romain Richez

b-c-pochette

Avec pas loin de trois années d’expérience derrière ses bottes, et aussi leur premier EP six titres Shatter (avec le fameux « No Rising Sun » !), les parisiens de BEYOND CHRONICLES reviennent balancer leur premier album avec, cette fois, le double de pistes (donc douze nouveautés tout pile pour ceux qui ont un peu de mal…). Bien sûr, comme après tout second jet, s’impose l’ultime et sempiternelle interrogation sur ce qu’allait devenir, ici, le dénommé Human Nation après la bonne surprise qu’insufflait son petit prédécesseur : la confirmation, l’évolution ou la maturité ? Et bien un peu des trois en fait, mais toujours avec un bon gros alliage de lourde puissance et de mélodie…

Réponse et clarification apportée sur cette première chose, il est désormais grand temps, et comme après tout accouchement, d’aborder de plus près ce nouveau né. Alors pas de soucis là-dessus, Human Nation est bien le prolongement de son grand frère Shatter, tant au niveau de l’univers et du message que du son bien metal envoyé par le quintet. S’inscrivant dans un death metal mélodique bien détrempé, les parigos distillent les décibels à t’en faire péter les oreilles et il faut bien admettre que ce n’est pas pour déplaire (pour témoins : « Powerless », « We’ll March On » ou « Not Scared To Die »). Evoquant parfois, au niveau sonorités, aisément le The Haunted de Exit Wounds ou un Trivium époque Ember To Inferno ou Ascendancy (« Cold Vengeance », « Trebuchet », « Win By Blood »), BEYOND CHRONICLES se démarque cependant largement par la voie du concept qu’il emprunte. Tout comme l’ainé a pu le faire par le passé, le junior reprend le flambeau de la discographie et le brandit tel une torche pour éclairer les futures directions du groupe. Là où Shatter posait les prémices et l’orientation de tout un cheminement sociologico-philosophique, Human Nation apporte la suite de son questionnement sur la condition humaine et la remise en cause de la place de l’Homme dans une société de plus en plus sombre (« Human Nation », « Beyond The Dark », « Upon Them »)…

A peine l’écoute finie et l’univers du disque véhiculé, que se peaufine déjà un avenir éclairci (ou assombri) au loin, sans doute dans un monde meilleur (ou pire), et avec lui se soulève toute une salve d’incertitudes qui ne trouveront réponse que dans le prochain opus… Et telle qu’elle a commencé, cette chronique se terminera également et logiquement sur des interrogations… Parmi les questionnements à l’horizon, résonnent notamment, ceux sur la suite de ce Human Nation et de la confirmation qu’il a pu apporter. Qu’en sera-t-il donc du troisième lancé de riffs, servira-t-il toujours un bon death mélodique avec son lot de concepts ? A quand le prochain BEYOND CHRONICLES ? Revêtira-t-il la forme d’un EP, d’un album, d’un double album ? Sera-t-il encore une grosse claque ? Tant de questions impatientes restant là en suspend à torturer, sans doute, bon nombre d’esprits et à faire imploser certaines caboches…

Pour les fans de : Sylosis, In Flames, Midnight Realm, Darkest Hour etc.

Tracklist :
Ground Zero
Cold Vengeance
Last Transmission
Powerless
Upon Them
Not Scared To Die
Human Nation
The Best At Everything
Trebuchet
We’ll March On
Beyond The Dark
Win By Blood

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *