A-VOX

A-VOX

par James V.

Après avoir fait ses armes sur scène avec plus de 250 concerts depuis sa création, le duo mené par Virgile et Anthéa franchit un cap important avec la sortie de son premier album, enregistré sous la houlette de Mat Bastard himself.

Petite présentation pour ceux qui ne vous connaissent pas encore ?
On est un band rock electro punk. On est un duo assez contemporain, très énergique et un peu irrévérencieux aussi. On s’est connu dans les Ardennes et on s’est installé sur Lille il y a 4 ans pour les études. C’est devenu notre ville de cœur. On a commencé la musique très jeunes : on a respectivement commencé la batterie à 4 ans et le chant à 5 ans, on était dans une école de musiques actuelles avec horaires aménagés et au conservatoire… on a commencé par des reprises rock et electro et c’est cette fusion qui a nourri A-VOX.

Votre album est sorti en octobre. Comment s’est passé l’enregistrement ?
On est très fier de ce premier album. A la base, on vient vraiment de la scène. Ça nous a permis en 2015 de faire l’ouverture du Main Square où jouait Skip The Use, ce qui nous a permis de rencontrer Mat Bastard. Coup de foudre musical : Mat nous a proposé de produire notre premier album. On y a travaillé pendant plus d’un an. En décembre 2015, nous nous étions déjà retrouvés en studio à New-York pour mieux se connaître et commencer à enregistrer. En 2017, on a beaucoup travaillé au Hangar à Sons de Cambrai avec Bertrand qui nous a beaucoup aidé, dans le Sud-Ouest à Biarritz et dans notre studio dans les Ardennes. On a signé sur le label de Mat Bastard, en licence chez Polydor pour la distribution.

Quelques dates à venir pour défendre la sortie de l’album ?
En début d’année, on a pu faire deux mois de support en première partie de Mat Bastard partout en France et on attaque une nouvelle tournée en 2019 avec notamment des festivals mais on en dit pas plus pour le moment ! Parallèlement aux concerts, on a également sorti une vidéo pour le morceau “Full Of Lies” et on aimerait faire un clip pour un prochain extrait à sortir l’an prochain.

Vous avez déjà des morceaux en cours pour un prochain disque ?
Ça ne s’arrête jamais ! On aimerait vraiment sortir rapidement un deuxième album et dès qu’on a en a un peu le temps, on compose ensemble. Mat a apporté son expérience et des idées, on a certains de nos meilleurs amis qui jouent ou chantent sur certaines parties mais la compo se fait vraiment en duo : on apporte tous les deux des idées rythmiques ou de mélodies, on se les soumet et, pour les textes, c’est Anthéa qui écrit les paroles.

Justement : une partie des textes sont en français, d’autres en anglais. Comment s’effectue ce choix ?
On a toujours gardé les deux langues. On sent bien qu’en concert, les textes français touchent le public plus rapidement et on aime cette interaction. L’anglais est plus universel mais le français, quand il est bien écrit, ça sonne bien également. C’est donc quelque chose qu’on va garder à l’avenir. On aimerait bien tourner en Europe voire plus loin : pourquoi pas les États Unis ou le Japon, … et l’anglais peut bien sûr y participer.

Album Not Afraid, sorti chez Mat Bastard/Polydor (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *